kechdanse

kechdanse

Coups de coeur


Himming Bird

Le 10 mars 2017, dans le cadre du Festival On Marche, Abdoulaye Tresor Konate a présenté une chorégraphie presque sans mouvement. Juste son corps, noir, musclé, saisi de spasmes, qui rampe, ondule, vibre, se cambre. Une faible lumière, plutôt en contre jour,  souligne le corps, ses reliefs, la sueur qui affleure. La musique est tout aussi charnelle : des murmures, des souffles humains, un cœur qui bat, des percussions en sobriété…

A un moment, complètement replié en boule, le danseur ne joue plus qu’avec ses omoplates, ses épaules. Un paquet de chair, de muscles, ondule, se contracte et se dilate. Il y a quelque chose d’animal, de félin, de profondément vivant dans ces pulsions.

La danse, celle que nous pratiquons tous de la manière la plus simple, la plus naturelle, dans les boites, les fêtes, les mariages est souvent un jeu de désir et de séduction. C’est le trouble suscité qui parfois nous effraie et qui alimente aussi les tabous à son égard. Abdoulaye provoque notre nature animale pour nous rappeler ce que nous devons à notre terre nourricière. En fait, peu m’importe ce que le danseur à l’intention de nous transmettre ; la seule chose que je comprends, c’est ce que mon corps et mon cœur ressentent, là, devant lui. Et justement : les émotions les plus primitives, quelque chose de magnétique, m’ont réellement emporté ce soir là.

Originaire d'Abidjan et vivant à Strasbourg, il a créé Ateka Cie

 


12/03/2017
0 Poster un commentaire

Morrocan Jump

double jump.jpg

 

Ça bouge !

Connaissez-vous le Double dutch ? Les membres de Morrocan Jump sont les précurseurs de cette activité au Maroc, une activité sportive et artistique peu connue et qui pourtant ne date pas d'hier...; elle aurait vu le jour il y a 300 ans dans la ville de New York, initiée par les enfants de pionniers hollandais ; il s'agit de saut à la corde couplé avec de la Break dance, du Hip hop, du Top rock, des Power moves et Arts martiaux. Cette activité est devenu la spécialité de nos compères qui ont créé l'association Morrocan jump .

Déjà, ils ont été invités aux USA, en Belgique, en France, au Portugal...

Pour mieux représenter le Maroc, cette belle activité a besoin du soutien de tous pour se développer. Vous pouvez faire appel à cette fine équipe pour des formations, ateliers et des spectacles surprenants ! 

 

Moroccan jump team 

Tel​ : 0657917224
https://www.facebook.com/Morrocan.Jump/


12/04/2016
0 Poster un commentaire

HoMM

HoMM (de khalid Benghrib / Casablanca), présenté au festival ON MARCHE 2016.


khalid Benghrib nous a entraîné dans une atmosphère masculine, oppressante, morbide... qui faisait référence à ce monstre qui nous laisse pantois : DAESCH. Bien sûr, cette chorégraphie n'avait ni la volonté d'illustrer l'actualité, ni même de la commenter politiquement, et pourtant, il y avait peut-être là une des clés indicibles pour comprendre et qui aurait peut-être à voir avec la sexualité, la frustration...

 

Mais plus troublant encore, cet univers là pouvait apparaître fascinant, attirant et nous renvoyait à une réalité affirmée par quelques voix isolées mais que nous ne voulons pas entendre : ces monstres ne sont pas toujours si éloignés de ce que nous sommes. L'intérêt d'un art, de la danse dans le cas présent, est de pouvoir nous faire ressentir, toucher du doigt, ce qui, justement, ne peux pas être dit. A fortiori, quand l'idée nous semble inconcevable.

 

(Photos de Fouad Nafili)

 

 

Image2.jpg


29/03/2016
0 Poster un commentaire